laura@besson.pro Lyon
Freelance : 7 conseils pour éviter le burn-out

Freelance : 7 conseils pour éviter le burn-out

Temps de lecture : 6 minutes

 

Ah le burn-out … Quel doux anglicisme pour désigner l’état de rupture, le moment où on ne peut plus. On ne peut plus rien. Retrouvé aussi sous les termes d’épuisement, de surmenage, il concerne souvent la sphère professionnelle mais peut également se manifester chez les étudiants, chez les parents, etc. Quoi qu’il en soit, il s’agit souvent d’un ensemble de causes (comme pour tout en santé) qui mène à l’état de non-retour et à la rupture psychique. L’épuisement touche alors les sphères psychologique, physique et comportementale.

Les freelances et autres entrepreneurs n’échappent pas à cette potentialité. Les freelances sont une cible privilégiée du vilain burn-out : ils travaillent souvent seuls, de chez eux, peuvent avoir des horaires décalés, n’ont souvent pas les moyens de déléguer des tâches etc. D’ailleurs, des études attestent des faits : « 82% des indépendants affirment travailler plus de 8 heures par jour, 54% ne prennent pratiquement jamais de vacances, 73% travaillent le soir et/ou le week-end et 63% pratiquent un loisir moins d’une fois par semaine » (Chiffres de L’écho)

Bon alors, avant de poser votre dem’ de votre propre boîte, je vous partage mes 7 conseils pour éviter le burn-out quand on est freelance.


#1 : Se fixer des objectifs réalistes

En développement personnel, management et autre, on conseille souvent de se fixer des objectifs SMART :

Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et Temporels

En clair, vous devez vous fixer des objectifs spécifiques (que tout le monde peut comprendre à votre place), mesurables (chiffrés), atteignables (en fonction de vos moyens), réalistes et temporels (avec une limite de temps). Cela permet de savoir où l’on en est, où l’on va et comment on y va. Il faut prêter attention à tous ces points mais dans le cadre du surmenage, veillez particulièrement à ce que vos objectifs soient atteignables et réalistes. Rome ne s’est pas faite en un jour !

#2 : Ne pas s’isoler

Quand on travaille à son compte, surtout au début, on travaille souvent chez soi et tout seul. Pour peu que nos proches ne soient pas des indépendants et, en prime de travailler seul, on a personne en phase avec nos problématiques. Il faut essayer au maximum de ne pas s’isoler. Être freelance, ça peut être très isolant et l’être humain est un animal social.

Faîtes vous des amis entrepreneurs, ne rejetez pas vos amis qui ne le sont pas, sortez travailler dans ces cafés, dans des networkings si vous en avez les moyens, partez travailler deux jours à la campagne chez votre vieille Tante que vous n’avez pas vu depuis 2 ans mais surtout, ne restez pas seul et enfermé chez vous.

travail à plusieurs

#3 : Ecouter les autres … mais pas tous

Une grande difficulté quand on démarre son activité (et même après), c’est qu’on entend tout et son contraire partout ! « Fixe ton tarif à 50€ de l’heure sinon tu seras trop cher »-« Mais non, à 100€ sinon ça l’est pas assez » / « Quoi mais tu travailles le weekend ? Pas étonnant que tu sois à bout » – « Non mais si tu travailles que la semaine, t’étonne pas de gagner si peu ».

Bref, vous voyez le genre ? Ca vous parle ? Moi, ça me parle bien ! Et tout le talent est de faire la différence entre les critiques constructives et les projections. Je m’explique ! Méfiez-vous des grandes gueules (désolée d’être aussi cash) qui ont toujours un avis sur votre business sans même le connaître ou sur votre mode de vie sans même vous connaître. Vous préférez travailler le week-end pour avoir du temps la semaine ? Grand bien vous fasse. Personne ne peut juger de votre vie sans la connaître et des raisons qui conduisent vos choix.

Je ne sais plus d’où vient cette citation mais je vous la donne quand même car je l’aime beaucoup :

Laissez passer les jaloux, les haineux, les colériques. Car souvent, c’est leur histoire qu’ils racontent, et pas la vôtre.

Méfiez-vous aussi de celui ou celle qui a tout vu, tout entendu, tout vécu et qui a un avis sur tout. Hormis s’il s’agit d’un consultant/coach (et encore!). Toutes ces injonctions contradictoires sont extrêmement épuisantes et à terme, vous plongent dans des questionnements existentiels du type « Pourquoi tout marche pour lui alors que rien ne marche pour moi ? »

#4 : Soignez votre syndrome de l’imposteur

Ah vaste sujet qui nécessite un article (ou cinq ?) à lui tout seul. J’en ai parlé rapidement dans l’épisode 1 de mon podcast « La peur de se lancer », le syndrome de l’imposteur  ou comment remettre en cause systématiquement sa légitimité.

Le problème c’est que douter de soi, de ses qualités, de ses compétences, à la longue, ça vous épuise mentalement. En plus, vous allez vous auto-saborder dans votre business, peut-être faire moins de ventes, obtenir moins de clients, facturer moins cher etc ce qui vous conduit tout droit au cercle vicieux : Je ne crois pas en moi -> J’ai de moins bons résultats -> Ca valide que je ne dois pas croire en moi. Une fois le cercle vicieux bien installé, il vous traîne jusqu’au surmenage voire à l’épuisement professionnel total.

Ma méthode de coaching est basée sur mes deux courants théoriques de prédilection : la Psychologie Positive et le coaching Cognitif et Comportemental. Dans ce dernier, on considère que la pensée est première. Elle déclenche des émotions et conduit des comportements (et souvent, les résultats valident les schémas de pensées).

confiance

#5 : Savoir dire non

Corollaire de « savoir poser ses limites ». Ce point vient plus naturellement une fois le précédent acquis. Prenez le temps de vous poser et de vous demander quelle est votre vie rêvée. Quelles sont les limites nécessaires pour obtenir vos résultats ? Une méthode utile (que je n’aime pas trop sur le long terme mais je suis curieuse de connaître votre avis) au moins dans un premier temps est de rédiger sa liste de « non ». Vous listez toutes les choses pour lesquelles vous dîtes non quoi qu’il arrive (pas très pondérée comme solution, c’est pour ça que je ne la préconise pas en coaching sur le long-terme mais ça peut aider à y voir clair). Par exemple :

  • J’accepte les missions à partir de 75€ de l’heure
  • J’envoie 3 versions d’un article, pas plus
  • Je prends 3 clients différents en même temps, pas plus

Etc. Normalement, les injonctions sont formulées en négatif (« je n’accepte aucune mission en dessous de 75€ de l’heure »). Personnellement, je ne vous le conseille pas. Je préconise toujours en coaching ou en consulting de formuler les objectifs positivement. Votre cerveau n’est pas bien doué pour comprendre la négation.

#6 : Prenez du temps pour vous

Attention, conseils clichés (mais bien efficaces!). J’ai essayé dans cet article de ne pas vous répéter les mêmes conseils qu’habituellement : reposez vous, méditez, promenez etc. Ceci dit, je ne pouvais pas ne pas les citer :

  • Déconnectez de votre ordinateur/portable : surtout le soir pour éviter d’aller se coucher la tête dans le boulot
  • Supprimez les notifications non-urgentes de votre portable : pas sûr que le groupe facebook de la promo 98 soit urgent, coupez vos notifications et ne gardez que les plus importantes pour vous (les mails, les sms …)
  • Bloquez-vous des plages horaires si vous avez un emploi du temps surchargé ou du mal à vous arrêter : Personnellement, c’est ce que je fais maintenant. Comme mes coachings et consultings peuvent être réservés par mon calendly, des rdv peuvent tomber n’importe où tout le temps. Donc dans mon agenda, j’ai des créneaux bloqués « pour moi ». Comme ça, personne ne les réserve et je « m’oblige » à m’arrêter un peu.
  • Faîtes du sport ou une activité qui vous plait : Muscu, course à pied, yoga, tennis, couture, cuisine, peu importe, la liste est longue et vous permettra de prendre soin de votre santé, physique et mentale, et d’éviter de filer droit au burn-out.
  • Initiez-vous à la méditation : Ces bienfaits ne sont plus à prouver et longs à énumérer tellement ils sont nombreux ! La méditation vous aidera à gagner en sérénité, améliorer vos capacités de concentration, booster votre système immunitaire, améliorer votre sommeil etc.

promenade en fôret

#7 : Repérer les symptômes du burn-out

Et pour conclure, soyez vigilant aux prodromes du burn-out (les symptômes précurseurs qui doivent vous mettre la puce à l’oreille) : troubles de l’appétit, du sommeil, fatigue intense et persistante, troubles de la concentration, digestifs, ORL (migraines, vertiges, acouphènes…), le sentiment d’être débordé et d’être speed 24H/24, les humeurs changeantes, la lassitude, les angoisses, la tristesse, l’isolement, etc etc.

Quoi qu’il en soit, au moindre doute :

  • Levez le pied : je sais que c’est facile à dire quand notre business dépend de notre présence mais si vous allez jusqu’à l’épuisement professionnel, vous n’aurez rien gagné.
  • Consultez votre professionnel de santé référent : il saura vous conseiller et vous prendre en charge ou vous redirigera vers un.e professionnel.le compétent.e

Vous avez du mal à avancer seul.e ? A gérer vos émotions et votre stress ? Vous ne voyez pas comment concrètement trouver des solutions ? Avançons ensemble ! Je vous propose un call offert pour que vous m’exposiez votre situation et je vous présenterai la méthode de coaching, comment elle peut vous aider pour voir si elle vous correspond.

Call coaching laura besson


newsletter de laura besson

5 (100%) 4 votes

Laura Besson

Entrepreneure en alimentation écoresponsable et content manager, mon travail est toujours guidé par mes valeurs, l'Humain surplombant le tout. Mon parcours universitaire dans la santé et ma passion pour la société l'attestent, mon travail au quotidien s'efforce de vous le prouver.

Cet article a 4 commentaires

  1. Merci pour cet article très intéressant !
    Ça remet les idées et les priorités en place.

    1. Merci beaucoup Claire pour ta lecture et ton commentaire 🙂 Oui ça rafraîchit les idées :p Des fois on avance toujours tête baissée !

  2. Très utile & des bons conseils ! Merci pour cet article.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu